Blogs

SALA et non-droit à la vie

PRÉSENTATION

Paolo VIGNOLA, dans l’Introduction à “Symptomatologie de ce qui nous arrive” – Studia Humaniora Collection Études et Recherches Volume VII août 2013– a perçu pour la philosophie toute l’urgence qui lui fait face, qui lui fait front, la reléguant à un rang subalterne et désuet de “culture passée, périmée devenue objet de consommation culturelle” :

Il écrit :

Faut-il craindre la fin de l'écriture manuscrite ? par Jean-Luc Vellay

Faut-il craindre la fin de l'écriture manuscrite ?

Apprentissage de l'écriture: manuscrite ou au clavier

à Guillot Olivier, Conseiller pédagogique spécialisé en technologies éducatives pour l'Université de Montréal

 

Cher Monsieur,

 

Je trouve un vif intérêt à la lecture de cet article.

J’ai moi-même travaillé sur le sujet durant une grande partie de ma carrière, en maternelle, en classes perfectionnement et en SEGPA, mais principalement au Cours Préparatoire.

« Un Grand Homme »

 

 

 

UN "GRAND HOMME"

Drones et non-droit à la vie

NB: [0] est une note de bas de texte, qui propose lien et détails


Bonsoir,

Je souhaite vous entretenir à mon tour de problèmes gigantesques qui se trament dans l’ombre et vont très prochainement affecter durablement le quotidien de chacune et chacun, plus ou moins vite selon sa nationalité, j’en suis persuadé.

Maîtriser le transhumanisme : Le nouveau combat de la psychanalyse !

" Le propre d’une personne suivant une idéologie ou une religion est de ne pouvoir voir la réalité et ainsi répondre à de simples questionnements scientifiques ". Totalement hors de contrôle, le transhumanisme fait de même, et laisse la réalité socioéconomique de coté , ainsi que toute l’humanité et l’humanisme...

Le scandale (Texte envoyé au journal le Monde en mars)

 

Le scandale.

L’emballement médiatique mêlant indistinctement les affaires qui rattrapent M. Sarkozy et les interventions de certains membres du gouvernement me portent à faire quelques commentaires.

Libérez Camus de ses fans !

 

(Texte remis en ligne après la panne du site d'Ars)

Pour rendre justice à Albert Camus, je vous invite à lire (ou à relire) le chapitre qu’il a consacré à Nietzsche dans L’homme révolté.