Un déni de grossesse politique