Désir

 

Désir/Pulsion
 

Le désir est ce qui s’oppose à la pulsion, ce qui la sublime. La « sublimation » est le processus, nécessaire à l'humanité, par lequel nos pulsions se transforment en désirs qui sont porteurs d'une élévation : celle-ci est individuelle, mais elle nourrit le processus de civilisation par le biais, par exemple, de ce que l'on nomme l'éducation. Dire de la sublimation qu’elle est en danger, c’est dire que le désir et la motivation sont conduits à régresser au stade de la pulsion.

Le capitalisme financier, tout comme les médias de masse, nuisent à l’investissement car ils ne s'inscrivent plus dans le désir et le long terme mais dans la pulsion et le court terme. La question centrale de l’économie politique n’est pas celle de la relance de la consommation, mais celle de la relance du désir, qui est manifestement en panne.