Le blog de sthierry

Poèmes dédiés aux néo-barbares de l'"Antre au pi (*) en scène"

"Emmanuel Kant ne pouvait pas connaître l'état d'urgence noétique, parcqu'il est provoqué par l'Anthropocène " mentionnait Bernard dans sa quatrième séance du pharmakon de cette année.

« le rêve: condition de la pensée, la folie: condition de la Raison »

Je lis des ouvrages plus haut que mon "séant",  je pensais néanmoins opportun de faire des rapprochements entre des citations et le discours de Bernard (reformulé à partir de son intervention sur France Culture le 10 juin 2016)  vous proposant plus un choix, là où votre oeil vous arrêtera et finissant par une  question de conclusion (puisque c'est l'"ère de l'inversion") :

 

La société automatique : causes "macroscopiques" seulement ?

"Ce n'est pas la conscience qui détermine la vie, mais la vie qui détermine la conscience"

 

Cette citation de Marx et Engels de l'Idéologie Allemande dont j'ai débuté la lecture précède un passage sur l'idéologie qui me rappel une citation d'Albert Camus sur le même sujet et me fait mieux comprendre je pense, pourquoi Bernard Stiegler a commencé sa philosophie comme marxiste (au sens de Marx..) et matérialiste.

 

Entre dualisme et dualité, entendement et raison, sens et conscience

 

Je me sens tout petit ici, mais je tenais à revenir sur un passage du discours de Bernard Stiegler : la première séance de Pharmakon 2015 (qui concernait l’Anthropocène)  qui ne remet pas en cause l’essentiel du discours mais qui m’a tout de même embarrassé de la part de l'auteur, d’autant plus que j’ai fait moi-même cette erreur (si erreur il y a )…

 

Le procés du corps humain

Un exemple d'initiative que je réitère ici car c'est un discours qui concerne le soin - du corps - que l'on aborde trop peu à mon gout dans les discours philosophiques, corps dont l'interdépendance avec l'esprit est souvent sous estimé:

https://www.youtube.com/watch?v=iJ1alI98Oy4

 

L'économie du partage mérite-t-elle son nom ?

Débat  sur l'économie collaborative

https://www.youtube.com/watch?v=2JBqiD1AR3M#t=2065

Le défi du savoir et de la volonté exige-t-il un savoir fondamental sur la connaissance du corps ?

Bonjour,

Je reprends un extrait d'un discours sur Nietzsche de Bernard Stiegler : "Pas de Dionysos sans Apollon, pas de Dionysos sans couteau"

Ceci me fait tout de suite penser à :